AG 2019 de la Quadrature : bilan et perspectives

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

À l’issue de son assemblée générale des 13 et 14 avril derniers, La Quadrature du Net souhaite partager avec ses amies, soutiens, sympathisantes et alliées ce qui ressort de ce week-end riche en échanges.

Ce fut tout d’abord un temps de bilan de nos actions, durant lequel nous sommes revenues sur les principaux évènements et les campagnes qui ont rythmé l’année 2018 à La Quadrature :

Depuis novembre 2017 nous avions décidé de faire de la sensibilisation et de la formation à nos combats pour les libertés fondamentales une des missions de La Quadrature. Cette volonté s’est affirmée à travers deux campagnes que nous voulions accessibles à des publics peu habitués à nos revendications. Au mois d’avril 2018, La Quadrature s’est donnée six semaines pour expliquer, à travers des articles et des vidéos, les abus des GAFAM sur nos libertés et convaincre un maximum de personnes de nous rejoindre dans nos actions de groupe contre les GAFAM. Le 28 mai, nous étions 12 000 à avoir signé ces plaintes devant la CNIL.
La seconde campagne de sensibilisation s’est déroulée en novembre et décembre 2018 à l’occasion de la campagne de dons de l’association. Cette campagne fut l’occasion pour certains proches de La Quadrature de présenter Internet dans sa version libre, neutre, décentralisée et respectueuse des libertés à travers une série de vidéos disponibles sur chaque page thématique du nouveau site de La Quadrature.

Outre ces deux campagnes se voulant accessibles, nos campagnes et actions pour défendre les libertés et droits fondamentaux dans la sphère numérique se sont centrées sur quatre grandes thématiques : les données personnelles, la surveillance, la censure et les réseaux. Diverses campagnes nous ont grandement occupées durant l’année, qu’il s’agisse de la campagne Stop Data Retention en juin ou encore de la campagne contre le règlement de censure terroriste, entamée en fin d’année et poursuivie en 2019. Les sujets juridiques et de contentieux à suivre ont eux aussi été nombreux : directive ePrivacy en discussion au niveau européen, recours contre le Privacy Shield et le régime de surveillance français qui se poursuivent devant la Cour de justice de l’Union européenne, recours contre le fichier TES devant le Conseil d’Etat, débats sur la directive Copyright et sur la régulation des plateformes, premières recherches et analyses sur les « safe cities »… Les dossiers à analyser n’ont pas manqué, et la plupart se poursuivent actuellement.

Afin de promouvoir l’Internet libre, neutre et décentralisé, nous avons amorcé une collection de guides juridiques. Le premier s’adresse aux établissements fournissant un accès Internet comme le font les bibliothèques : « Internet en libre accès ».

Ce fut aussi un temps de réflexion sur l’évolution de l’association.: Il y a un an, lors d’une AG que l’on pourrait qualifier de refondatrice de l’organisation, La Quadrature avait décidé de modifier en profondeur sa structure de gouvernance, de prise de décision et de responsabilité. Ce choix a été fait dans un but d’efficacité, pour libérer certaines actions (en particulier celles de l’équipe opérationnelle salariée), mais aussi dans l’objectif d’aligner notre organisation avec notre vision politique : notre défense d’Internet, un réseau par définition horizontal où vivent nos libertés.

Un des buts de notre réorganisation était de permettre à plus de personnes d’entrer dans le processus de décision. Nous avions alors acté l’entrée d’une trentaine de membres dans l’association et la mise en place d’un processus de décision horizontal. Dans l’ensemble, même si ce processus est encore en train de trouver ses marques, il nous enthousiasme et nous encourage à poursuivre dans cette voie.

Ce chemin vers l’ouverture et l’horizontalité est encore en progression : après avoir intégré ce premier cercle de bénévoles, nous réfléchissons aux méthodes pour renforcer nos liens avec les proches de La Quadrature qui ne sont pas membres. Nous souhaitons retrouver des espaces où discuter et avancer avec la communauté qui s’est créée durant les 10 dernières années autour de La Quadrature. Nous allons travailler en ce sens.

Nous invitons d’ores et déjà les personnes qui le souhaitent à rejoindre nos groupes de réflexion, qui se penchent actuellement sur des sujets comme la régulation des télécoms, la censure d’État, la censure privée, la responsabilité des intermédiaires, le droit d’auteur, la vie privée et les données personnelles, l’intelligence artificielle, les villes « technopolicières » et l’IoT. Il est aussi possible de rejoindre nos groupes de travail, que ce soit sur la traduction de textes, la revue de presse, l’organisation d’évènements… Cette liste n’est pas exhaustive et reste ouverte à propositions. Les personnes intéressées peuvent nous rencontrer lors des apéros et autres évènements que nous organisons au fil de l’année, sur irc ou alors en écrivant à notre adresse mail de contact, elles seront alors mises en lien avec les personnes qui travaillent sur les sujets qui les inspirent.

Et pour celles et ceux qui voudraient en savoir plus sur notre bilan 2018, nous les invitons à consulter le bilan d’activités 2018 et le bilan financier 2018.

On en profite bien sûr pour remercier toutes celles et tous ceux grâce à qui La Quadrature peut poursuivre son travail, qu’il s’agisse des personnes qui agissent avec nous ou de celles qui nous soutiennent par leurs dons ou en relayant nos messages et nos actions dans leurs réseaux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*