Anact : tout sur l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.objetconnecte.com/electroniques-tout-savoir/

A l’heure où le stress et les risques psychosociaux (RPS) figurent parmi les sujets clés de la vie au travail, l’Etat se propose de mettre en œuvre une politique publique qui vise à aider les salariés à faire face aux transformations continues des organisations du travail. Ceci, par l’intermédiaire d’une flopée d’acteurs intervenant sur le terrain. Parmi lesquels, l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact).  

Aujourd’hui, le bien-être au travail fait partie des plus grandes préoccupations des entreprises qui souhaitent fidéliser leurs salariés et  mettre en œuvre une bonne culture d’entreprise. Compte tenu de ses caractéristiques ainsi que les enjeux économiques et sociaux qui s’y rattachent, la lutte contre  les RPS  s’inscrit ainsi dans les démarches de prévention des entreprises.

Bien sûr, il s’agit d’un travail de longue haleine qui exige une action continue de l’entreprise, de sa direction et de son management. Mais, cette démarche implique également l’intervention d’un nombre bon d’opérateurs de l’Etat. Dont l’Anact qui a pour objectif de mettre en place de diagnostiquer les causes de développement des risques psychosociaux. Puis, de mener des actions de prévention efficaces et des processus de régulation qui répondent parfaitement aux questions de santé au travail.

L’Anact : quésaco ?

Créé en 1973, l’Anact est un établissement public à caractère administratif  intervenant auprès des entreprises et des organisations. Il est régi par le contrat de progrès cosigné par l’État français et placé sous la tutelle du ministère chargé du Travail.

Dans les détails, l’Anact a pour vocation d’aider les entreprises à booster leur compétitivité et leur performance économique. Le tout en améliorant les conditions de travail de leurs salariés. Ceci en menant des actions de prévention prioritairement de nature collective et organisationnelle. Ainsi que des projets-pilotes aux côtés des entreprises. Ceci afin de garantir l’amélioration de  l’organisation du travail et des relations professionnelles.

L’agence vise également  à mettre à la disposition des représentants des organisations d’employeurs, de salariés et tous les acteurs de l’entreprise un ensemble de méthodes et d’outils pour permettre à chacun de concilier durablement qualité de vie au travail, efficacité commerciale et performance des structures professionnelles.

Anact : comment ça marche ?

L’ANACT dispose d’un conseil d’administration tripartite  de 27 membres. Dans les détails, ce conseil d’administration comprend 9  représentants de l’État, 9 organisations professionnelles des employeurs, et 9 représentants syndicales de salariés.

Cette instance a pour mission de délibérer sur les objectifs stratégiques pluriannuels et le budget   correspondant. Mais, elle détermine également le programme de travail de l’Anact ainsi que les conditions générales de l’emploi.

 

Au côté du conseil d’administration, l’Anact dispose également d’un comité scientifique dont la principale mission est d’évaluer les orientations décidées par le CA  et participer au suivi des actions menées. Ce conseil scientifique se compose de 13 membres. Il s’agit de chercheurs du secteur des sciences humaines et sociales ainsi que d’experts en organisation du travail et de responsables scientifiques d’un certain nombre d’institutions.

Enfin, l’Anact dispose d’un réseau d’associations régionales pour l’amélioration des conditions de travail (Aract). Chaque réseau a pour objectif d’offrir une opérabilité de proximité et faire que les orientations de l’Anact soit adapté à la particularité de son territoire.

Quid des principales missions de l’Anact

Les missions de l’Anact sont  précisées par le décret n°2015-968 du 31 juillet 2015. De manière générale, la principale mission de l’Anact est de garantir conjointement  la satisfaction au travail et la performance. Dans cette démarche, l’Anact a ainsi pour objet :

  • Le pilotage de la politique de santé au travail de l’Etat à travers le Contrat d’Objectifs et de Performance (COP) 
  • La réalisation des interventions auprès des entreprises sur les différents thèmes de la qualité de vie au travail via son réseau ANACT-ARACT.
  • La production des supports dédiées aux entreprises pour l’animation et le déploiement au sein de leur structure de leur propre politique de qualité de vie au travail.
  • L’innovation de la prise en charge des conditions de travail et de la performance des structures professionnelles en proposant de nouveaux formats durant.

Mais, l’amélioration de la qualité de vie au travail n’est pas la seule mission de l’agence. En effet, l’Anact a également pour missions d’accompagner les entreprises. Ainsi, elle se doit également de :

  • Proposer des outils et des méthodes pour l’amélioration de l’efficacité et performance des entreprises
  • Aider les structures à mettre en place des projets innovants en lien avec le travail
  • Favoriser la participation des différents acteurs de l’entreprise aux projets de développement

Zoom sur le réseau Anact

L’Anact dispose de réseaux de proximité réparties dans tous les départements de la France métropolitaine et dans les DOM. Ceci lui permet de rester au plus près des entreprises et des organisations. Mais il garantit aussi la mise en place d’actions pour la qualité de vie au travail dans chaque territoire. On les appelle communément les Associations régionales pour l’amélioration des conditions de travail (Aract).

Dans les faits, les réseaux de l’Anact interviennent à la demande des patrons d’entreprise. Concrètement, l’Aract propose un certain nombres de prestations, parmi lesquelles :

  • Les états des lieux
  • La résolution des problèmes
  • La promotion de la santé et de la qualité de vie au travail
  • L’accompagnement personnalisé des entreprises au changement avec la proposition d’outils et de méthodes d’aide à l’ingénierie d’un projet
  • La mise en oeuvre d’actions collectives territoriales, interprofessionnelles ou par branches
  • La mesure de la satisfaction des salariés
  • L’aide au fonctionnement du CHSCT,
  • L’amélioration des conditions de travail grâce aux expérimentations pilotes d’outils, de méthodes et de pratiques
  • La réalisation d’études de diagnostics afin d’évaluer l’efficacité des interventions de l’Anact
  • Mise en place de formations dédiées. Ceci se fait en collaboration avec l’ensemble des partenaires institutionnels compétents dans le domaine l’emploi et la formation

L’Anact et la transformation numérique

Digitalisation, robotisation, automatisation… la transformation numérique est aujourd’hui une étape incontournable pour les entreprises qui souhaitent rester compétitives et pérenniser leur business. Bien sûr, si la multiplication des objets connectés et des appareils IoT dans les entreprises ont indéniablement un effet positif sur les conditions de travail et la qualité de vie au travail, elle peut aussi mettre à mal le bien-être des salariés si leur implémentation n’a pas été réalisée dans les bonnes conditions.

C’est la raison pour laquelle l’Anact met à disposition des DRH, chefs de projets de transformation et représentants du personnels son nouveau guide pratique.

Dans ce guide, chaque acteur peut prendre conscience des différentes étapes à ne  surtout pas négliger. Mais aussi des repères et une grille de questionnement utiles. Ceci afin de s’assurer que la transformation numérique se fasse de manière intelligible. Mais aussi que les promesses de performance ainsi que de qualité de vie au travail soient bien au rendez-vous.

In fine, ce guide a pour objectif d’aider les entreprises à donner vie à des projets digitaux qui répondent à la fois aux enjeux de leur structure et des salariés.

 

Cet article Anact : tout sur l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail est apparu en premier sur Objetconnecte.com.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*