Billet : “La communication tout en surprise de Nintendo est un régal”

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Alors qu’on pensait Nintendo en eaux troubles début 2020, n’ayant alors pas dévoilé ses plans pour les mois à venir, le constructeur fait volte-face et met tout le monde d’accord. En quelques jours se sont succédé les annonces des 35 ans de Mario et l’arrivée prochaine de Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau. Pas de teasing à coups de chausse-pied sur les réseaux sociaux pour nous faire comprendre que quelque chose d’important se tramait. La surprise est intacte, et le plaisir également.
Débat et Opinion
Cet article entrant dans la rubrique « Débat et opinion », il est par nature subjectif. L’avis de l’auteur est personnel et n’est pas représentatif de celui du reste de la rédaction de Jeuxvideo.com.
L’industrie du JV nous a habitué à nous émerveiller face à un simple teaser, notre imagination comblant les images de gameplay et les dates de sortie, tantôt absentes, tantôt camouflées par une année qui n’est pas prête d’arriver ou un “Coming Soon” bien nébuleux. C’est par exemple dans ces conditions que Dragon Age 4 a été annoncé aux Game Awards 2018. Rien à se mettre sous la dent depuis si ce n’est une vidéo dans les coulisses du développement, lors de la soirée inaugurale de la Gamescom 2020. Une vidéo qui ne montrait pas grand chose, seulement des développeurs contents de leur boulot, des artworks et des ébauches de gameplay. De quoi signaler aux fans que le projet avance, un an et demi après son annonce.
Dragon Age 4 n’est évidemment pas le seul. Et les jeux présentés longtemps à l’avance sont souvent là pour faire office de “one more thing” fracassant à la fin d’une conférence (The Edler Scrolls VI à l’E3 2018 ou le nouveau Fable à l’Xbox Games Showcase de juillet dernier). Ou pour rassurer le public sur la direction prise par un studio (Avowed pour Obsidian après l’arrivée de Grounded). Nintendo n’est pas non plus étranger de la chose, et l’avenir de Metroid Prime 4 reste incertain depuis son annonce à l’E3 2017, avec un développement qui a repris de zéro en cours de route. Même la suite de Breath of the Wild, elle aussi présentée comme la cerise sur la gâteau d’une prise de parole, n’a pas donné signe de vie depuis un an, même si Big N nous a récemment invité à “patienter encore un peu” avant d’avoir des nouvelles du titre.
Ligne directrice
Le cas de Metroid Prime 4 semble toutefois être l’exception qui confirme la règle. Car même si le premier Breath of the Wild a mis trois ans avant d’arriver entre nos mains, Nintendo a entamé l’ère de la Switch avec des sorties plutôt proches de leur annonce. Et ce dès Super Mario Odyssey, présenté en janvier 2017 et arrivé sur Switch en octobre de la même année. Rebelote avec Super Smash Bros Ultimate et Animal Crossing : New Horizons (tous deux neuf mois d’attente). De quoi renforcer l’impact de chacune des présentations.
Et cette tendance s’est récemment accélérée. Après le moment de troubles du début d’année – merci le COVID – où les futurs plans de la firme étaient inconnus, Nintendo a lâché une salve impressionnante d’informations avec des sorties imminentes. Sans crier gare, un nouveau Paper Mario est annoncé en mai dernier pour une arrivée… deux mois plus tard. Dernièrement, Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau a fait un coup similaire. Sans parler de la cascade d’annonces à l’occasion des 35 ans de Mario. Avec de nouveau, des titres qui débarqueront pour la plupart dans les prochains mois. On va ainsi de surprise en surprise et c’est un vrai régal.
Concepts surprenants
Et au-delà du plaisir de savoir qu’un jeu sorti de nulle part arrivera bientôt, ce sont surtout les concepts toujours plus inventifs de Nintendo qui impressionnent. Après l’idée de génie qu’est Tetris 99, Big N dégaine Super Mario Bros 35, avec la même recette que la version battle royale du titre de réflexion. Mais l’annonce qui aura sans doute le plus amusé à l’anniversaire du plombier moustachu, c’est Mario Kart Live, une version en réalité augmentée “slash” voiture télécommandée du jeu de course avec des parcours à tracer chez soi. Un pas de plus vers le “jeu vidéo / jouet” que cuisine la firme japonaise depuis un moment, mais plus vendeur que Nintendo Labo. C’est ingénieux, audacieux, et on a évidemment hâte de poser nos mains dessus.
Surtout qu’en marge de tout cela, Big N poursuit sa stratégie de Nintendo Direct très réguliers (entre six et sept chaque année), abreuvant ainsi continuellement les fans de nouvelles sorties, même si ces dernières n’ont évidemment pas toutes la même importance. Entre ses prises de parole, l’écart moindre entre l’annonce et l’arrivée des titres et ses concepts ingénieux, le constructeur japonais entretient une relation particulièrement solide avec le public. Et le plus beau reste à venir. Déjà parce que “Breath of the Wild 2”. Mais aussi parce que la rumeur d’une Switch Pro capable d’afficher du 4K se fait de plus en plus insistante.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*