Défense numérique européenne

Un impératif vital.

La défense numérique européenne est un sujet majeur dans le développement de la nouvelle société.

Comme pour Airbus, Ariane ou Galileo, une coopération européenne est nécessaire pour engendrer un projet d’envergure capable de faire face aux Américains et aussi aux Chinois.

C’est la seule solution qui pourra nous permettre de développer de grands acteurs d’internet qui pourront lutter à armes égales avec leurs concurrents mondiaux.

Mais cette action ne peut pas se payer le luxe de durer dix ans ; les sites américains auront monopolisé tous les secteurs.

Urgence vitale

Pour assurer cette défense numérique européenne, plusieurs actions d’envergure sont à prévoir.

Une agence européenne doit impérativement gérer les noms de domaine présent dans son espace pour garantir la sécurité des sites.

Un institut européen doit contrôler le trafic mondial et s’assurer de la valeur des sites afin d’éviter toute concurrence déloyale.

Un moteur de recherche européen doit concurrencer GOOGLE afin d’assurer aux consommateurs et Citoyens la pluralité de l’information et la justesse de la connaissance.

Une juridiction européenne du web doit préserver les intérêts de nos Citoyens et de nos entreprises.

Ce travail aurait dû être assuré par les députés européens en place pour défendre les intérêts de la France ; ce n’est pas le cas.

Pour l’instant, il n’est pas trop tard, de nombreux domaines n’ayant pas été encore investis par les Américains.

Mais l’urgence d’une réaction devient jour après jour plus impérative.

Malheureusement, malgré l’appel des Allemands en 2014 par l’intermédiaire d’Angela MERKEL qui sollicitait les Français pour générer un bloc de défense européen, rien n’a avancé.