Des chercheurs fabriquent des robots mous vêtus de tricot

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://intelligence-artificielle.com/

Maintenant, le MIT utilise le tricot pour fabriquer de nouveaux prototypes de robots mous.

La robotique molle est une branche émergente de la science des robots. Elle consiste à utiliser des matériaux plus souples et plus flexibles pour fabriquer des appareils. Cette fois, les chercheurs ont décidé de tricoter des gants pour les dispositifs robotiques.

PneuAct, le nouveau projet du MIT

Pour construire des robots souples, une approche consiste à utiliser des matériaux organiques synthétiques. La robotique molle vise à fabriquer des dispositifs adaptatifs comme des vêtements intelligents ou des appareils biocompatibles. Un robot fonctionne généralement de manière autonome. De ce fait, il repose sur à actionneur afin de changer d’état ou de comportement. Les actionneurs ont donc une fonctionnalité de détection pour sentir et réagir à ce qu’ils touchent.

Entre autres modèles, l’actionneur pneumatique consiste à convertir l’air comprimé en énergie mécanique. C’est cette approche que les chercheurs du MIT CSAIL ont décidé d’adopter. Leur procédé appelé « PneuAct » se base sur le tricotage par machine numérique autonome pour concevoir des actionneurs pneumatiques souples. Le dispositif est ensuite complété par un tube en caoutchouc.

Des robots mous fabriqués avec du tricot ?

Un concepteur conçoit le modèle des points à l’aide d’un ordinateur et programme le fonctionnement de l’actionneur. Avant de réaliser le modèle, il peut faire une simulation. Les chercheurs ont construit plusieurs prototypes de robots mous en utilisant du tricot. Le premier, un gant, réagit au toucher afin de compléter le mouvement des muscles des doigts.

Il pourrait par exemple aider les personnes blessées aux doigts ou aux mains à regagner une force de préhension. Un fil conducteur donne au dispositif un sens du toucher intégré. Par ailleurs, l’équipe a aussi créé une main robotique souple, un robot interactif et un quadrupède avec un système de locomotion pneumatique.

Ces dernières années, les fabricants d’exosquelettes ont commencé à délaisser les matériaux rigides pour les remplacer par des matériaux organiques souples. Mais l’utilisation du textile commence également à prendre de l’importance du fait qu’il s’adapte plus facilement à la forme humaine. L’équipe prévoit de créer différentes formes d’actionneurs pour mettre au point des dispositifs axés sur des tâches particulières.

L’article Des chercheurs fabriquent des robots mous vêtus de tricot est apparu en premier sur intelligence-artificielle.com.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*