IACT : une intelligence artificielle capable de réduire les effets secondaires des médicaments

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://intelligence-artificielle.com/

L’IACT a été développé pour analyser les effets néfastes des médicaments. Mais est-ce que l’IA peut vraiment diminuer ces effets indésirables ?

Des chercheurs ont mené une étude pour identifier les potentiels effets indésirables des médicaments sur le cerveau et le corps humain. Selon les chercheurs, l’intelligence artificielle constituerait une solution efficace pour réduire les principaux effets secondaires.

L’IACT : un outil d’IA pour calculer les effets secondaires des médicaments

Parmi les effets indésirables des médicaments, il y a principalement l’étourdissement, la confusion, la régression des fonctions cérébrales, ainsi que le manque de netteté au niveau de la vision. Il s’agit en effet des principaux facteurs pouvant entraîner une chute et des risques de démence. Et c’est là qu’intervient l’IA ou l’intelligence artificielle.

Cette équipe de chercheurs a en effet développé un outil d’IA appelé IACT ou International Anticholinergic Cognitive Burden Tool. L’étude consiste à recourir à l’IA afin de pouvoir évaluer les risques et les éventuels effets nocifs de certains médicaments. Disponible en ligne, l’IACT permet d’un côté décomposer la topologie moléculaire d’un médicament dans le but de l’analyser. D’un autre côté, cet outil d’IA va identifier les médicaments qui pourraient provoquer des effets latéraux.

Se basant sur le NLP ou le « Natural Langage Processisng », l’IACT est capable d’adopter une technique de machine learning. Il s’agit également du premier outil IA à pouvoir analyser les éléments pouvant s’opposer aux actions de l’acétylcholine. À ce stade, l’IACT va attribuer un score selon les faits constatés. C’est une approche plus efficace pour l’évaluation des effets de chaque médicament examiné. Cet outil d’IA est d’ailleurs plus précis et plus efficace dans la réduction des effets indésirables courants des médicaments.

Selon le Chris Fox, professeur de l’université d’Exter, les médicaments ayant des effets anticholinergiques peuvent provoquer des risques inévitables. « Pour éviter l’hospitalisation, voire la mort des patients, nous devons trouver une solution pour amoindrir le plus possible les effets indésirables des médicaments. L’IACT est un outil performant et précis, pouvant nous aider à atteindre notre objectif. Celui de pouvoir proposer un traitement personnalisé et adapté à chaque cas de nos patients », a-t-il affirmé.

Un outil d’IA innovant convaincant pour la majorité des professionnels de la santé

Un sondage a été mené et le résultat a montré que sur 110 personnes exerçant dans le domaine de la santé, 85 % ont déclaré avoir été convaincues de la nécessité de l’IACT dans la réduction des effets néfastes des médicaments. Elles souhaiteraient également utiliser l’IA pour pouvoir évaluer les éventuels risques occasionnés par les produits contenant de l’anticholinergique.

Selon les dires du Dr Saber Sami, l’IACT se base sur une technologie d’IA innovante dans le cadre de l’évaluation des charges anticholinergiques. Et l’utilisation de cet outil va permettre aux professionnels de la santé de prescrire un traitement adapté, sans risques d’effets secondaires.

Un autre chercheur a également participé au projet et il affirme qu’en 20 ans de carrière, les effets indésirables des médicaments continuent à affaiblir les patients. « De ce fait, l’utilisation de l’IA dans l’analyse des médicaments serait un atout majeur pour nous, afin que l’on puisse estimer précisément les effets néfastes d’un médicament », a-t-il ajouté.

L’article IACT : une intelligence artificielle capable de réduire les effets secondaires des médicaments est apparu en premier sur intelligence-artificielle.com.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*