Le fondateur de Huawei nie tout espionnage pour le compte de la Chine

Ren Zhengfei © Huawei

Suspecté de collaborer avec les services de renseignement chinois, le premier équipementier télécoms mondial qu’est Huawei subit de plein fouet une vague de dénigrement qui lui vaut la perte d’une multitude de contrats. États et opérateurs sont en effet nombreux à évincer Huawei de leurs infrastructures réseaux et à annoncer…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*