Le Spoofing : qu’est-ce que c’est et comment se protéger ?

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.lebigdata.fr/robotique-tout-savoir

Ces dernières années, une augmentation significative du spoofing a été constatée. Rien qu’en 2020, ce type d’attaques a fait plusieurs milliers de victimes. Mais qu’est-ce que le spoofing ?

Compte tenu du nombre incalculable de victimes de la cybercriminalité, il est utile de savoir ce qu’est le spoofing et comment s’en protéger. En effet, cette attaque est plus difficile à détecter que les autres. Poursuivez votre lecture pour en savoir plus sur la manière dont se produit le spoofing et sur les moyens de l’éviter.

Qu’est-ce que le spoofing ?

Le spoofing consiste à déguiser une communication ou une identité de manière à ce qu’elle semble être associée à une source fiable et autorisée. Les cybercriminels utilisent 3 sortes de spoofing notamment l’usurpation d’e-mail, d’alias et d’adresse IP.

Quelle que soit la tactique utilisée, l’objectif du cybercriminel est de voler les victimes et de nuire à leur réputation. En fait, une attaque spoofing réussie peut entraîner une violation de données onéreuse et nuisible. En outre, une entreprise peut subir des répercussions juridiques, une atteinte à sa réputation et une perte de confiance de la part de ses clients.

Comment détecter les attaques de spoofing ?

La meilleure façon de prévenir une attaque de spoofing est de surveiller les signes indiquant que quelqu’un se fait passer pour soi. Par exemple, une attaque de phishing qui utilise le spoofing d’email peut avoir une grammaire inhabituelle, une mauvaise orthographe ou un langage maladroit.

Le message contenu peut être de nature urgente, conçu pour provoquer la panique et qui pousse à agir immédiatement. En examinant de plus près, le destinataire peut également remarquer que l’adresse électronique de l’expéditeur ne comporte qu’une seule lettre ou que l’URL a une orthographe légèrement différente.

sécurité données

Comment prévenir le spoofing ?

Certains outils de sécurité peuvent aider à prévenir les attaques de spoofing. Par exemple, un filtre anti-spam empêche les e-mails de phishing d’atteindre la boîte de réception. Certaines organisations et même les opérateurs réseau utilisent des logiciels similaires pour bloquer les appels indésirables sur les appareils des utilisateurs.

Par ailleurs, quelques bonnes pratiques permettent de réduire le risque d’être la proie d’une attaque de spoofing. Dans la mesure du possible, il faut éviter de cliquer directement sur un lien, mieux vaut l’entrer manuellement dans le navigateur afin de vérifier que le site ne présente pas de signes d’usurpation. En outre, il ne faut jamais ouvrir les pièces jointes inattendues, surtout si elles ont une extension de fichier inhabituelle.

Changer régulièrement les mots de passe

Si un usurpateur parvient à obtenir les identifiants de connexion, il ne peut pas faire grand-chose à condition que l’utilisateur dispose déjà d’un nouveau mot de passe. La création de mots de passe forts et difficiles à deviner peut améliorer la cybersécurité.

De même, il faut toujours veiller à ce que l’adresse IP soit masquée pour éviter l’usurpation d’identité pendant la navigation sur le web.

Signaler les tentatives d’usurpation

Après avoir reçu un courriel ou une autre communication usurpée, il faut signaler cette tentative. Cela peut aider à prévenir de futures attaques d’usurpation.

Cet article Le Spoofing : qu’est-ce que c’est et comment se protéger ? a été publié sur LeBigData.fr.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*