L’IA aide à lutter contre le braconnage

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://intelligence-artificielle.com/

Le braconnage est l’une des plus grandes menaces de la planète, mais l’IA est là pour aider à lutter contre ce fléau.

La technologie est souvent perçue comme un moyen de nous faciliter la vie au quotidien avec des machines et des ordinateurs qui raisonnent plus rapidement. Mais elle fait bien plus, en contribuant à rendre le monde plus sûr. Pour sa part, l’IA joue un rôle clé dans la protection de l’environnement, comme contribuer à protéger les animaux du braconnage.

Un fléau mondial

L’IA set généralement à aider les humains à effectuer plus facilement leurs tâches. Néanmoins, les humains ne sont pas les seuls à bénéficier de cette technologie. Par exemple, elle aide les scientifiques à mieux comprendre la manière dont les animaux communiquent entre eux ou à en savoir plus sur les animaux sauvages.

Mais l’intelligence artificielle a aussi son rôle à jouer dans des enjeux plus importants comme la protection de l’environnement. Entre autres menaces qui pèsent sur la planète, le braconnage est l’une dans laquelle l’IA intervient. Selon les statistiques, environ 600 millions d’animaux marins, 56 millions de mammifères à fourrures, 6 millions d’oiseaux, 2 millions de reptiles et 30 primates y sont exposés chaque année.

Cela représente donc un danger imminent pour la biodiversité mondiale. De plus, le braconnage est une menace pour ceux qui travaillent dans la conservation de l’environnement. En effet, la lutte contre les braconniers a déjà coûté la vie à plus de 1000 gardes forestiers depuis 2003.

Comment tirer parti de l’IA pour empêcher le braconnage ?

L’intelligence artificielle est une technologie qui peut en alimenter beaucoup d’autres. De ce fait, elle peut avoir plusieurs utilisations dans la lutte contre le braconnage.

Au lieu de mettre en péril des vies humaines pour surveiller les aires protégées, les conservateurs peuvent utiliser des drones de surveillance. Ceux-ci peuvent par exemple être équipés de caméras thermiques infrarouges. Là où l’IA entre en jeu, c’est pour analyser les images pour l’identification des braconniers ou des animaux. Elle offre plus de précision et permet de gagner moins de temps dans l’analyse des informations.

Par ailleurs, les protecteurs de l’environnement utilisent aussi des pièges photographiques pour détecter les criminels potentiels. Lorsque les dispositifs identifient des menaces potentielles, ils envoient une alerte aux responsables.

Il en va de même pour ShotSpotter, un système qui permet de détecter les coups de feu jusqu’à plus de 3 km de distance. Il a initialement été conçu pour les autorités judiciaires. Mas le parc national Kruger en Afrique du Sud l’utilise désormais dans le cadre de la lutte contre les braconniers. Un système similaire permet aussi de surveiller les autres sons tels que les scies à chaîne ou les moteurs de camion.

Enfin, le logiciel d’IA PAWS (Protection Assistant for Wildlife Safety) est l’un des plus efficaces contre le braconnage. Il s’agit d’un système de planification des patrouilles que les parcs utilisent pour confondre les braconniers. PAWS optimise les itinéraires tout en les sélectionnant de manière aléatoire afin d’empêcher les criminels de suivre les mouvements des gardes forestiers.

Mais dans tous les cas, l’utilisation de l’IA n’est qu’une mesure secondaire de protection de la faune. Autrement dit, en dehors des tâches pour lesquelles elle est programmée, elle ne peut pas faire grand-chose. Cela signifie qu’elle ne remplace pas le travail des gardes et des conservateurs.

L’article L’IA aide à lutter contre le braconnage est apparu en premier sur intelligence-artificielle.com.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*