L’informatique quantique est plus menaçante que l’intelligence artificielle selon les experts

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://intelligence-artificielle.com/

Mauritz Kop, professeur de droit à l’université de Stanford, indique que l’informatique quantique semble être plus dangereuse pour l’humanité que l’intelligence artificielle. Elle doit donc être régulée avant qu’il ne soit trop tard.

Mauritz Kop a indiqué que le développement de l’informatique quantique pourrait constituer une véritable menace pour la sécurité des données à l’avenir. Une fois exploités, ces ordinateurs hyper rapides pourraient briser presque instantanément les cryptages gouvernementaux ou bancaires les plus difficiles. Ni l’IA, ni l’informatique quantique ne sont réglementés par les gouvernements, ce qui pourrait s’avérer catastrophique à l’avenir.

Quel est le risque de l’IA par rapport à l’informatique quantique ?

La crainte que l’IA devienne « consciente d’elle-même » est un thème qui revient depuis des années dans des scénarios dystopiques comme Terminator. En réalité, nous sommes encore loin de cette capacité. Certes, les médias prédisent qu’en 2029, les ordinateurs seront dotés d’une intelligence humaine. Or, il faut reconnaître que ces machines ne parviennent pas à accomplir des tâches quotidiennes simples.

A titre d’exemple, elles sont incapables de maîtriser la conduite d’un véhicule. En particulier lorsque celui-ci fait face à des situations inhabituelles nécessitant l’intervention humaine.

Les dangers de l’IA la plus basique actuellement sont toutefois devenus évidents à travers son utilisation par les gouvernements au fil des ans.

En fait, l’IA telle qu’elle existe aujourd’hui ne constitue rien de plus qu’un système primitif. Ce système se contente de prendre des décisions en utilisant des algorithmes qui traitent des quantités de données immenses. Son utilisation généralisée par les gouvernements et les entreprises pour surveiller les espaces publics, superviser les médias sociaux est devenue dangereuse pour l’humanité.

En outre, l’absence de réglementation ne fait qu’aggraver la situation. Mais la plus grande menace ne vient pas de l’IA, mais plutôt de l’informatique quantique.

Les raisons pour lesquelles l’informatique quantique est une technologie dangereuse

Bien que l‘informatique quantique en soit encore à un stade essentiellement expérimental, son intégration dans notre société pourrait radicalement changer notre mode de vie.

Essentiellement, les ordinateurs quantiques peuvent traiter plusieurs séquences provenant de systèmes d’exploitation numériques normaux en un seul instant. En fait, ils pourraient potentiellement permettre d’améliorer les prévisions climatiques. Mais aussi, de faciliter l’analyse financière, de planifier la logistique, de faire de la recherche spatiale. Ce sont certainement tous des avantages qui découlent de leur utilisation. Mais ce qui est à craindre, c’est la rapidité avec laquelle un ordinateur quantique pourrait déchiffrer les cryptages les plus difficiles.

Quelques acteurs risquent fort de les utiliser à mauvais escient. Par exemple pour compromettre les données bancaires, les échanges privés et les mots de passe de chaque ordinateur.

Les plus grands risques résident dans la capacité de la machine à se décider de manière autonome. Des failles dans le code informatique peuvent conduire à des résultats inattendus et souvent dommageables.

Pour le moment, nous ne devrions pas avoir trop de craintes, car, encore une fois, l’informatique quantique n’en est qu’à ses débuts. Toutefois, si nous ne prenons pas l’initiative d’imposer des réglementations sur la manière dont elle est utilisée, la société pourra se retrouver dans une situation dangereuse.

L’article L’informatique quantique est plus menaçante que l’intelligence artificielle selon les experts est apparu en premier sur intelligence-artificielle.com.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*