NTT trouve un partenaire pour accélérer ses constructions de data centers

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.lebigdata.fr/robotique-tout-savoir

NTT a trouvé un partenaire pour contribuer au financement de ses futures infrastructures numériques. En effet, le géant japonais prévoit de construire 13 data centers à travers l’Europe pour les deux années à venir. Il s’intéresse aussi à d’autres emplacements tels que l’Asie et l’Amérique du Nord. Dans la mise en œuvre de ces plans, NTT bénéficiera de la collaboration de Macquarie, une société de gestion d’actifs.

NTT et son projet d’expansion de data center

L’objectif de NTT est de répandre davantage ses data centers. L’entreprise cible particulièrement l’Europe, avec 13 installations en vue. D’ailleurs, à ce sujet, une installation est prévue à Phoenix, en Arizona. Cette dernière sera son septième site aux États-Unis. Elle sera levée sur un campus avec une capacité initiale de 36 MW, mais qui a été conçue pour gérer 240 MW de kit. Entre autres, l’entreprise projette également de s’installer en Asie. La semaine dernière, elle a ouvert sa première construction en Indonésie. Celle-ci, dotée d’une capacité de 15,2 MW devrait atteindre les 45 MW.

Macquarie, le nouveau partenaire de NTT

NTT a trouvé un partenaire pour financer ses projets de construction de data center. C’est l’Australien Macquarie Asset Management, ayant actuellement 545,7 milliards de dollars d’actifs en sa possession. L’accord stipule que Macquarie investira environ 800 millions de dollars pour se positionner majoritairement dans les sociétés qui détenant les data centers de NTT en Amérique du Nord et en Europe. NTT, quant à lui, conservera des participations comprises entre 25 et 49 % dans ces organisations.

Les avantages du partenariat entre NTT et Macquarie

NTT propose des offres de data centers similaires à celles d’Equinix et de Digital Realty. Il s’agit de fabriquer des data centers pourvus de services d’énergie et de connectivité variés et résilients. Ensuite, de louer des racks à tous les arrivants. Ce modèle est avantageux de deux côtés. D’un autre, l’acquisition des biens immobiliers devient importante. Et de l’autre, les coûts de constructions sont moins chers comparés au type de fonds requis pour les data centers à matériel informatique.

Bien que cette caractéristique réduise considérablement ses dépenses, NTT a toujours besoin de fonds pour ses data centers. Heureusement que son accord partenarial avec Macquarie puisse l’aider sur ce coup. D’ailleurs, la société australienne est également experte en matière de gestions d’actifs. Par conséquent, NTT pourra également avoir moins de trivia administratif à gérer.

Le nouvel accord est aussi avantageux pour NTT que pour Macquarie. Le premier bénéficiera des fonds nécessaires au financement de son plan d’expansion. Tandis que le second, d’après elle, aura des actifs qui lui génèreront des bénéfices.

Aujourd’hui, NTT se classe au troisième rang derrière Equinix et Global Reality concernant les enjeux de capacités de data centers. Pourtant, la demande ne cesse d’augmenter. Ce partenariat entre NTT et Macquarie aidera certainement NTT à obtenir sa part. Un accord qui, n’est pas inhabituel pour l’entreprise. Elle en a déjà trouvé des similaires pour gérer le volet immobilier de ses affaires dans certaines régions d’Asie.

Cet article NTT trouve un partenaire pour accélérer ses constructions de data centers a été publié sur LeBigData.fr.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*