PAIPS : co-conception d’outils avec et pour des personnes ayants des troubles du langage

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Dites-nous deux mots sur les fondateurs et comment l’idée leur est venue

Je suis ingénieure manager en gestion de projet innovant, spécialisée en conception de produit à travers un master recherche. J’ai travaillé en tant que chargée de projet dans une fondation gestionnaire d’établissements médico-sociaux. Je suis entendante, signante (pratiquante de la langue des signes française) et je porte un fort intérêt pour l’univers de la surdité, développé à travers la lecture d’un livre, « l’histoire d’Helen Keller », qui m’inspire encore aujourd’hui.

C’est pourquoi il y a deux ans je me suis donné les moyens de découvrir cet univers, et plus largement celui du handicap et du secteur médico-social. J’ai appris la langue des signes, effectuée du bénévolat dans un centre auprès de jeune sourd et créé avec eux ce projet, que je souhaite déployer aujourd’hui à plus grande échelle pour toucher et aider davantage de personnes.

 

Vos produits et services

Parce qu’échanger avec autrui ne doit pas être un frein pour réaliser les actions du quotidien, nous voulons que chaque personne puisse être autonome dans sa communication.

C’est pourquoi PAIPS co-conçoit des outils de communication pour et avec des personnes ayant des troubles du langage, en lien avec leurs structures d’accueil et leurs aidants.

Le premier outil que nous concevons est une application digitale, contenant une arborescence de pictogrammes inédite 100% personnalisable, pensée à partir de la syntaxe de la langue des signes.. Ergonomique, simple d’utilisation et personnalisable, c’est un outil complémentaire aux moyens de communication actuelle des bénéficiaires leur permettant de s’épanouir dans leur communication.

Il est né du constat que les personnes avec une surdité et des troubles associés ont des difficultés à comprendre et se faire comprendre à l’extérieur de leurs structures d’accueil. Ces personnes ont des troubles du langage, entraînant un manque d’autonomie dans les actions du quotidien telles qu’acheter du pain ou demander une information pour l’horaire d’un bus.

Personnes sourdes avec des troubles associés, personnes dysphasiques sévères, ou ayant des troubles autistiques, cet outil s’adresse à toutes personnes ayant des troubles du langage et non autonomes dans leur quotidien.

En complément de l’outil, PAIPS propose des formations pour les professionnels de structures et des ateliers de co-construction destinés aux bénéficiaires et à leurs aidants (familles et professionnels). Nous proposons également un service complémentaire d’accompagnement à la personnalisation de l’outil sur-mesure.

 

Vos facteurs de réussite

Une équipe motivé et passionnée

PAIPS est aujourd’hui composé de moi-même, la fondatrice, et de deux orthophonistes, spécialisées dans les troubles du langage, donnant leur expertise au sein du projet et de la conception de l’outil. La réponse que nous apportons avec PAIPS est au cœur des interrogations des orthophonistes de l’équipe qui accompagnent au jour le jour les bénéficiaires :

« Nous travaillons depuis de nombreuses années avec une population d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes sourds ou dysphasiques, ne possédant pas ou peu de langage, souvent plus ou moins illettré. Nous nous sommes longuement questionnées au regard du développement croissant des nouvelles technologies, sur la nécessité de trouver un outil via une application. Celle-ci permettrait à ces personnes d’être davantage autonomes dans leur communication de tous les jours. » Brigitte Chaputpetit et Florence Prelle.

S’impliquer pour le bien-être des bénéficiaires à travers l’amélioration de leur communication au quotidien est notre motivation première de notre implication dans PAIPS.

La co-conception au cœur de nos actions

Convaincu que la conception d’un tel outil se fait avec les acteurs de l’écosystème, l’outil est complètement co-conçu. Suite à l’identification des besoins auprès d’un groupe d’une vingtaine de jeunes sourds avec des handicaps associés cinq établissements de l’association IRSAM ont ensuite participé à l’élaboration et la mise en place de la démarche de co-conception avec une trentaine de bénéficiaires et un groupe de travail par établissement composé de quatre professionnels. De plus, la Fondation OVE a été impliquée dans la démarche de conception du produit à travers des expertises, notamment d’orthophonistes.

Notre ouverture à l’international

Nous avons l’opportunité de nous élargir à l’international afin de maximiser notre impact social auprès de notre public bénéficiaire. J’ai participé à deux échanges professionnels avec le Québec : le premier en 2017 organisé par le Réseau Francophone en Déficience Sensorielle et du Langage (RFDSL) et le deuxième en 2018 avec l’incubateur Beelys et la Région Auvergne Rhône-Alpes. Ces mobilités ont permis de : échanger et identifier nos besoins communs ; créer des partenariats pour la mise en place d’un projet pilote. Aujourd’hui, ces échanges continuent.

 

Concurrence et facteurs différenciants et disruptifs par rapport à l’existant

Ce qui existe sont des tablettes spécialisées (stigmatisantes) et dizaines d’applications mobiles, destinées à des personnes ayant des troubles autistiques. Elles sont lourdes à programmer, difficiles à apprendre et non ergonomiques. L’organisation de leur contenu est difficile d’accès pour les personnes ayant des troubles de la communication et une surdité. Selon le témoignage d’une orthophoniste, il faut environ 30 minutes pour sortir une phrase avec ces applications. Or les bénéficiaires du PAIPS n’ont pas vraiment de langue établie, ils ont plus de bases de langues des signes que de français, entrainant une manière de pensée et de s’exprimer plus imagée. C’est pourquoi PAIPS conçoit une application mobile, support de communication, construite en parallèle de la syntaxe de la langue des signes, ergonomique.

Dans le cas où les bénéficiaires n’utilisent pas d’outil de communication, les professionnels et les aidants vont les accompagner dans leurs actions du quotidien pour les aider, leur expliquer et leur montrer, voire même faire à leur place, ce qui n’améliore pas leur autonomie.

 

Votre business model  

PAIPS s’adresse premièrement et principalement aux structures médico-sociales en leur proposant un pack PAIPS, à composer sur mesure, comprenant : des licences utilisateurs, le service de personnalisation, des formations et ateliers de co-construction. Chaque service proposé peut être acquis individuellement, par rapport aux besoins de l’organisme.

Dans un second temps, l’outil sera proposé directement aux familles des bénéficiaires et à ces derniers, même s’ils peuvent déjà l’acquérir s’il le souhaite, sous la forme d’un abonnement à l’application.

 

Votre site web : https://paips.fr

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*