Les politiques incultes sur le numérique

Les politiques incultes sur le numérique

Les politiques incultes sur le numérique

Une analyse globale sur le monde politique démontre une triste réalité : les politiques incultes sur le numérique !

Tous les programmes des candidats à l’élection Présidentielle intègrent un paragraphe consacré au numérique.

Mais pour parler de quoi : des infrastructures, des équipements, des investissements futurs, des emplois à venir…

Une fois de plus, les politiques rentrent dans les détails sans aborder le seul problème de fond.

Qui tient toutes les manettes d’Internet ?

Les Américains seuls maîtres du jeu

En 2014, Angela MERKEL a tenté de rallier la France à son combat pour un Numérique Européen.

Pas de réaction du gouvernement Français qui semble bien loin du problème soulevé.

Pourtant, elle avait compris qu’il n’était pas possible de laisser toutes les manettes aux Américains.

Des Américains qui concentrent tous les emplois chez eux sans partage avec les Européens.

Un monde numérique piloté par le monopole Américain reléguant les Européens au rang de simples consommateurs.

Les emplois et l’argent pour les USA, les problèmes et les mouvements sociaux pour l’Europe.

Voilà la situation du numérique actuel.

Une réponse minable des Français

Pour toute réponse, la presse française s’est moquée d’Angela MERKEL.

Toute l’inculture des politiques a été rejointe par celle des médias.

Personne en France n’a compris les enjeux d’un tel combat.

Le débat s’est focalisé sur les infrastructures et le fonctionnement d’Internet : la partie visible de l’iceberg !

Comme si nous ne pouvions être que des consommateurs et pas des acteurs.

Pourtant, les enjeux sont purement politiques.

Des habitudes mortelles

Internet est devenu aujourd’hui le coeur de la connaissance, de l’information et de l’idéologie.

C’est la première révolution technologique qui possède un tel pouvoir sur le consommateur et le Citoyen.

Les jeunes générations ne vont plus dans les bibliothèques mais se jettent en permanence sur Internet.

Au travers de leurs téléphones, de leurs ordinateurs ou de leurs tablettes tactiles : Internet est à portée de mains.

Mais les moins jeunes font souvent pareil sans aucun discernement sur la qualité des données proposées.

Ce phénomène ne fera que s’amplifier dans les années à venir : la facilité prendra le dessus sur la qualité de l’info.

Une manipulation des Citoyens de la planète à la portée de ceux qui tiennent les manettes.

Un vrai combat politique

Mais que font nos politiques ?

Eh bien, avec leur culture d’un autre temps, ils continuent de faire des promesses qu’ils ne pourront pas tenir.

Pour faire rêver les électeurs, plein feu sur les emplois hypothétiques de demain dans le numérique.

Une utopie de plus, puisqu’ils n’ont pas les manettes pour déclencher ces emplois chez nous.

Par ailleurs, aucun d’eux, jeune ou ancien, n’aborde le sujet de la maîtrise du Numérique… Le sujet principal !

Par conséquent, nous sommes très loin de développer massivement des emplois dans le Numérique.

En conclusion, nos politiques rentreront-t-ils dans ce combat rapidement ou une fois de plus résignerons nous à une défaite inéluctable ?

Pour quand, une Défense Numérique Européenne ?