Quelle solution de stockage pro choisir pour ses besoins industriels ?

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.objetconnecte.com/electroniques-tout-savoir/

Avec les besoins croissants des professionnels de l’IoT et des industriels, la demande en capacité de stockage ne cesse d’augmenter. C’est pourquoi il est nécessaire aujourd’hui de se tourner vers des solutions qui allient bonnes performances et sécurité. La nouvelle génération de SSD 3D TLC 112 couches remplit toutes les cases. 

La 5G et les applications de l’AIoT occupent désormais une place prépondérante dans le bon fonctionnement des entreprises. Cela englobe les disciplines comme l’Edge Computing, le Deep Learning, et l’IoT plus généralement. Les sommes de données enregistrées, transférées et analysées en sont décuplées. Or, afin de rendre tout cela possible dans des délais acceptables, le matériel informatique doit s’adapter. Cela nécessite ainsi un système de stockage capable de répondre à ces nouveaux besoins.

Un besoin d’espace de stockage toujours plus grand

Les professionnels utilisent depuis leur développement des stockages à mémoire flash, aussi appelés SSD (pour Solid-State Drive) pour leurs nombreux avantages par rapport aux HDD. L’un des principaux avantages mis en avant est la vitesse du débit nettement supérieure. Lorsque l’on transfère beaucoup de données, c’est un argument non négligeable. En revanche, les SSD sont encore limités par leur capacité de stockage et le volume d’écriture total. Tous les deux sont encore inférieurs aux disques durs classiques. Cependant, la technologie progresse très rapidement et déjà, de nouveaux modèles réduisent très largement ces inconvénients.

C’est le cas des premiers SSD à 112 couches de conception industrielle. L’augmentation des performances est réalisée tout d’abord au niveau de la capacité maximale de stockage. Elle atteint à présent les 8 To, contre 2 To au maximum pour la génération précédente en 96 couches. Cette capacité de 8 To est disponible sur les SSD U.2 d’une plus grande taille que leurs cousins M.2 qui sont eux destinés à des environnements plus réduits. Ils se retrouvent, par exemple, à l’intérieur de tablettes. La capacité maximale de ces derniers est tout de même portée à 4 To. 

ssd innodisk 112 couches

Des vitesses de transfert accrues

Ces plus grandes capacités de stockage permettent alors de couvrir les besoins toujours plus importants d’espace. En effet, comme évoqué précédemment, l’Edge Computing tend à rapprocher le traitement des données de leur source. Cela évite, ou en tout cas réduit considérablement les pertes de données lorsque celles-ci sont transférées vers des data centers et dans le cloud ; manœuvre qui devient donc inutile. Sauf que pour stocker directement toutes ces données, des systèmes de stockage sont nécessaires.

En plus d’augmenter la capacité de stockage, cette nouvelle série de SSD apporte avec elle une amélioration des vitesses de transfert des données. Si l’on compare une nouvelle fois avec la génération précédente, l’on se rend compte que les vitesses sont plus que doublées pour les disques à 8 canaux. Elles passent ainsi de 3 500/2 900 Mo/s à 7 500/6 700 Mo/s. Pour ceux à 4 canaux, la différence est tout autant flagrante en s’établissant à 3 800/3 000 Mo/s au lieu de 2 000/1 700 Mo/s. 

La fiabilité et la sécurité des données renforcées

L’un des inconvénients majeurs des SSD est leur vulnérabilité à la perte de données, notamment lors de coupures abruptes. Afin de pallier cette menace, des mesures de sécurité ont été ajoutées.  Elles assurent la bonne intégrité des données lors d’un quelconque incident. Cette nouvelle série de disques utilise pour sécuriser ses données une double approche avec d’un côté un système de correction ECC (pour Error-correcting code) par LDPC (pour low-density parity-check). Celui-ci est capable de détecter et corriger tout seul les erreurs et les corruptions les plus courantes. Ce système est souvent utilisé dans le milieu de la finance où aucune erreur de données n’est permise. En complément, un deuxième processus de sécurité par RAID assure que les données ne sont pas perdues. 

Cette double protection répond à la demande d’un marché croissant de l’IoT où les questions de sécurité sont malheureusement trop souvent secondaires. En outre, ces SSD bénéficient d’un mode d’écriture directe pour une réduction des baisses de performances et d’un Web Application Firewall (WAF) qui garantit la sécurité du serveur web en le protégeant contre les attaques malveillantes. Cela concerne les Malwares, les Ransomwares, le Phishing ou les attaques DDOS. 

Le fabricant leader de systèmes de stockage Flash pour les industriels Innodisk a conçu cette génération de SSD à 112 couches. Disponible depuis le troisième trimestre 2021, elle répond aux attentes majeures des professionnels qui cherchent à intégrer à leur solution un système de stockage fiable et performant. 

Cet article Quelle solution de stockage pro choisir pour ses besoins industriels ? est apparu en premier sur Objetconnecte.com.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*