République centrafricaine : le Bitcoin comme monnaie officielle inquiète

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.lebigdata.fr/robotique-tout-savoir

Quelques mois après que le Salvador ait légalisé le Bitcoin, la République centrafricaine décide aussi de sauter le pas et adopte la crytomonnaie comme une monnaie officielle. En sachant que seule une infirme partie de la population a accès à Internet, les experts financiers se montrent sceptiques face à cette décision.

Ouvrir de nouvelles opportunités pour le pays

La présidence de la République centrafricaine annonce dans un communiqué que le Parlement a voté à l’unanimité un projet de loi légalisant l’utilisation de la cryptomonnaie. Cela fait du pays la première nation africaine à adopter le Bitcoin comme monnaie officielle et la deuxième dans le monde après le Salvador. 

Certains analystes évoquent une tentative ultime pour résoudre les problèmes budgétaires que traverse le pays. Le gouvernement pour sa part décrit cette promulgation comme « pas décisif vers l’ouverture de nouvelles opportunités pour le pays ».  

Le franc CFA, une monnaie régionale régie par la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), est la devise officielle de la République centrafricaine, à laquelle s’ajoute désormais le Bitcoin.

Inquiétudes des experts et de certains membres du gouvernement

Un proche du gouvernement affirme que le président est convaincu que cette nouveauté permettra d’améliorer les conditions de ses concitoyens. D’autres se montrent plus inquiets, voire sceptiques. 

D’anciens ministres ont clairement exprimé leur inquiétude face à cette initiative. Les experts financiers en doutent également en soulignant le fait que seule une minorité de la population (moins de 5%) ont accès à Internet. 

Difficile de croire, disent-ils, que la République centrafricaine puisse adopter le Bitcoin comme monnaie officielle au même titre que le franc CFA. Il s’agit peut-être d’une stratégie pour attirer des investisseurs qui évoluent autour de la cryptomonnaie

Un risque d’exclusion de la zone CFA

République centrafricaine : le Bitcoin comme monnaie officielle inquiète

La promulgation de cette loi par le président Faustin Archange Touadéra suscite la polémique, mais le gouvernement se veut rassurant. Justin Gourna-Zacko, ministre centrafricain de l’Economie numérique, des Postes et Télécommunications, assure que cette décision est conforme aux lois qui régissent la finance du pays

Un responsable de la Banque centrale des États d’Afrique centrale (BEAC) déclare pourtant que  « La Loi votée le 22 avril 2022 en RCA est nulle et de nul effet, dans la mesure où elle viole les textes de l’Union monétaire en Afrique centrale (UMAC) auxquels adhère le pays ». 

Abebe Aemro Selassie, directeur du département Afrique du FMI pour sa part, appelle à la prudence. Il émet la nécessité d’un cadre législatif solide pour l’utilisation de la cryptomonnaie. La transparence financière est aussi essentielle dans ce contexte, ajoute-t-il.

Cet article République centrafricaine : le Bitcoin comme monnaie officielle inquiète a été publié sur LeBigData.fr.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*