Starlink : après les satellites, les stations terrestres

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

© iStock.
L’an dernier, la Federal Communications Commission (FCC) nord-américaine avait autorisé SpaceX à déployer à terme 11 943 satellites en orbite basse pour son réseau Internet satellitaire Starlink. Pour rappel, la société dirigée par Elon Musk ambitionne de proposer un Internet satellitaire beaucoup plus performant que celui accessible actuellement,…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*